fbpx Skip to content

L’ Humiliation

Je suis vraiment nul ! Je me suis ridiculisé ! Ils se sont vraiment f… de moi !

Seriez-vous en train de ressentir les affres de l’humiliation ?

Seriez-vous en train de ressentir les affres de l’humiliation ? Saviez-vous que ce sentiment d’humiliation est une émotion désagréable et que cette dernière peut déclencher un stress dommageable (elle impacte l’estime de soi) si elle n’est pas gérée ?

Et si cette émotion était potentiellement votre alliée ? Et si vous pouviez l’apprivoiser ? En effet, comme toutes les émotions désagréables, celle-ci vous avertit qu’une situation mérite toute votre attention. En se manifestant elle a pour objectif de vous inviter à l’action pour agir sur la situation ’’dangereuse’’ qui se présente à vous.

Humiliation ?

Le sentiment d’humiliation se manifeste lorsque l’on cherche à réussir à gérer une situation difficile, à faire face à l’adversité, à relever un défi et que l’on n’y parvient pas. On focalise alors sur ce que nous vivons comme un échec personnel en nous faisant le reproche de ne pas avoir été plus fort, plus résistant ou plus courageux.

Avant toute chose : ‘’regardez’’ l’émotion pour l’exploiter positivement

Ecoutez ce que cette émotion a à vous dire. Cernez en les contours, validez-la, analysez les pensées qu’elle génère. Plutôt que de vous dire que vous êtes nul, faites émerger ce que vous vouliez tant pour vous et que vous n’avez pas réussi à obtenir ou à maitriser. En effet, ce sont nos besoins frustrés qui sont à l’origine de nos émotions désagréables.

« qu’est-ce qui me touche si fort ? », « qu’est-ce que je n’ai pas réussi à faire ? », « qu’est-ce qui est insupportable dans ce que je ressens ? », « qu’est-ce que je ferais différemment si c’était à refaire ? », « sur quoi puis-je encore agir ? », « comment ? »

En vous interrogeant de la sorte vous exploiterez positivement cette émotion désagréable. Vous pourrez ‘’retourner au combat’’ en sachant ce que vous ne voulez pas revivre. Vous aurez géré cette émotion en vous appuyant dessus, en utilisant sa force : Comme Rocky Balboa l’explique à son fils dans Creed.

Ça y est, vous avez ‘’amorti’’ cette émotion désagréable et vous l’avez exploitée positivement : bravo ! Cela vous a permis de gérer la situation ‘’difficile’’ à l’origine de votre réaction émotionnelle.

Et si vous alliez plus loin ? Et si maintenant vous décidiez de rebondir vers une émotion agréable ?  C’est possible (puisque vous l’avez décidé) et en plus, la bonne nouvelle c’est que vous avez au moins les deux options suivantes qui s’offrent à vous !

1ère option : choisissez de voir le verre à moitié plein !

Vous pouvez aussi décider de voir les choses différemmentRegarder non plus ce que vous avez ‘’perdu dans la bataille’’ mais ce que vous avez gagné ! Sur quoi allez-vous pouvoir capitaliser ? Qu’avez-vous réussi à faire, à dire dans la situation en question ? De quoi pouvez-vous légitiment être fier(e) par rapport à ce que vous avez réalisé, engagé personnellement dans la situation difficile à l’origine de cette émotion désagréable ? Prenez le temps de ce questionnement. Vous avez passé assez de temps à regarder le verre à moitié vide. Il est temps de le voir maintenant à moitié plein vous ne croyez pas ?

Si vous vous autorisez cela, vous ressentirez l’émotion opposée de l’humiliation : la fierté ! Cette émotion agréable qui surgit lorsque nous surmontons les épreuves, faisons preuve de courage de ténacité pour remporter nos plus belles victoires.

2ème option : renversez !

Vous pouvez choisir de renverser*, c’est-à-dire de considérer la situation non plus de votre point de vue mais du point de vue de l’autre ou des autres. Qu’ont-ils gagné grâce à vous ? En quoi vos déconvenues dans la situation les ont aidés à bien ou mieux la vivre. En quoi sont-ils plus forts, plus autonomes maintenant ? Que vivent-ils d’agréable grâce à vous ? Ressentez maintenant la satisfaction de leur avoir permis de réussir, de briller. Sentez-vous monter cette émotion agréable qu’est l’humilité ? Cette sensation qui apparait quand nous nous positionnons au second plan pour laisser la place aux ‘’autres’’ et que nous nous mettons à leur service.

 

* Renverser : terme utilisé dans la théorie du renversement de Michael Apter pour décrire un renversement psychologique, un changement radical de regard sur une situation en passant d’un état mental à son état mental opposé

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top
%d blogueurs aiment cette page :