fbpx Skip to content

L’ Anxiété

Comment je vais faire ?!? Je n’y arriverai jamais ! Je vais me planter !

Ça n’a pas l’air d’aller fort dites-moi ! On dirait bien que vous êtes en train de perdre les pédales. Vous ne seriez pas un peu anxieux en ce moment ?

Saviez-vous que ce sentiment d’anxiété est une émotion désagréable et que cette dernière peut déclencher un stress dommageable qui peut conduire jusqu’au fameux ‘’burn out’’ si elle n’est pas gérée ?

Et si cette émotion était potentiellement votre alliée ? Et si vous pouviez l’apprivoiser ? En effet, comme toutes les émotions désagréables, celle-ci vous avertit qu’une situation mérite toute votre attention. En se manifestant, elle a pour objectif de vous inviter à l’action pour agir sur la situation ’’dangereuse’’ qui se présente à vous.

Anxiété ?

Le sentiment d’anxiété se manifeste quand, face à un objectif important,on ne voit pas comment l’échec pourrait être évité. Nous sentons alors une pression s’installer et monter en nous. Celle-ci devient alors vite très déstabilisante voire paralysante d’autant plus qu’au fond de nous nous aspirons au calme, à la détente et que l’on n’y parvient pas … 

L’anxiété se transforme en peur panique, l’hésitation et la passivité arrivent alors ensemble et favorisent la réalisation de cette peur !

Avant toute chose : ‘’regardez’’ l’émotion pour l’exploiter positivement

Ecoutez ce que cette émotion a à vous dire. Cernez en les contours, validez-la, analysez les pensées qu’elle génère. Plutôt que de vous dire que c’est impossible, que vous n’y arriverez pas voire, que le ciel va vous tomber sur la tête. Faites une liste ou mieux un dessin pour visualiser les différents obstacles qui sont sur votre route.  Maintenant vous n’avez plus un gros problème insurmontable mais une somme de petites difficultés à appréhender (au sens premier du terme*). L’anxiété est toujours présente mais cette fois ci elle vous confère des supers pouvoirs liés à un haut niveau de vigilance doublé d’une capacité analytique accrue. Vous voilà maintenant paré pour vous concentrer sur l’essentiel et organiser vos actions.

*« appréhender : saisir quelque chose par l’entendement, la pensée (Larousse) » 

« qu’est-ce qui me fait peur ? », « quels sont tous les obstacles et difficultés (réels ou perçus) qui expliquent cette peur ? », « dans quel ordre ai-je envie d’aborder ces obstacles et difficultés ? », « que puis-je faire tout de suite ? », « comment ? »,…

En vous interrogeant de la sorte vous exploiterez positivement cette émotion désagréable.Vous saurez quoi faire pour alimenter votre besoin de vous sentir calme et apaisé. Vous aurez géré cette émotion en vous appuyant dessus, en utilisant sa force qui, il y a quelques instants, vous paralysait.

Ça y est, vous avez ‘’amorti’’ cette émotion désagréable et vous l’avez exploité positivement : bravo ! Cela vous a permis de commencer à gérer la situation ‘’difficile’’ à l’origine de votre réaction émotionnelle.  Et si vous alliez plus loin ? Et si maintenant vous décidiez de rebondir vers une émotion agréable ?  C’est possible (puisque vous l’avez décidé) et en plus la bonne nouvelle c’est que vous avez au moins les deux options suivantes qui s’offrent à vous !

1ère option : détendez-vous ! 

Créez les conditions du ‘’calme intérieur’’ dont vous avez besoin. Asseyez-vous ! Fermez les yeux ! Respirez ! Visualisez-vous dans un endroit agréable et rassurant. Ecoutez une musique apaisante à un faible volume. 

Essayez par exemple : « The long day is over » de Norah Jones

En baissant ainsi votre niveau d’activation physiologique vous vous reconnecterez avec les sensations apaisantes qui jusque-là vous faisaient défaut. Si vous décidez cela, il ne vous faudra pas longtemps pour ressentir l’émotion opposée de l’anxiété : la sérénité ! 

Cette sensation de calme qui s’installe lorsque nous ‘’appuyons sur pause’’ pour nous extraire de l’activité et de son agitation pour prendre de temps de ressentir, de réfléchir en dehors de toute pression extérieure.

2ème option : renversez !

Vous pouvez choisir de renverser*. Cela consisterait ici à utiliser la tension accumulée dans l’anxiété pour vivre intensément la situation, l’action à conduire. Reléguez au second plan les objectifs et leurs enjeux (y penser actuellement ne vous aide pas, au contraire : c’est ce qui vous fait perdre vos moyens !) et investissez-vous à fond dans chaque action jalonnant le chemin de la résolution de la situation !

Avec ce nouvel état d’esprit, vous aurez un engagement maximal, vous arrêterez de psychoter* et vous vivrez mieux la situation. Ce faisant, vous ferez tomber les obstacles les uns après les autres et au final en ne dérogeant pas à votre ligne de conduite et, sans y penser, vous vous donnerez les moyens de réussir.

* « S’angoisser exagérément et, le plus souvent, sans raison (Larousse) »

Ressentez maintenant la sensation intense de bien-être, d’optimisme de force tranquille qui vous envahit. Sentez-vous monter cette émotion agréable qu’est l’euphorie ? Cet état émotionnel qui apparait quand nous vivons pleinement les actions que nous menons. Difficile à croire ? Observez Numérobis qui a pourtant de sérieuses raisons d’être anxieux …

 

* Renverser : terme utilisé dans la théorie du renversement de Michael Apter pour décrire un renversement psychologique, un changement radical de regard sur une situation en passant d’un état mental à son état mental opposé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top
%d blogueurs aiment cette page :